Le Domaine Vitallis

L'art de sublimer le terroir,
depuis six générations

Le Château Vitallis est un domaine viticole bourguignon, niché au pied de la Roche de Solutré, près de Mâcon. Depuis six générations, la famille Dutron pratique une viticulture réfléchie et élabore des vins fins et racés. Avec passion et rigueur, elle produit les AOP Pouilly-Fuissé, Saint-Véran, Mâcon-Fuissé et Mâcon-Vinzelles.

La vigne au cœur

Une histoire de famille

Les origines du Château remontent au 13ème siècle. Erigé pour accueillir la demeure du Seigneur de Fuissé, il compte aujourd’hui parmi les plus anciennes constructions de ce village bourguignon. A l’époque, la propriété comprend déjà des vignes mais la rudesse du climat et les gelées répétées empêchent leur exploitation.

Au début du 19ème siècle, le Château prend le nom de Vitallis, lorsque Monsieur Ange Henry Vitallis hérite la bâtisse de ses parents. L’ancien propriétaire lègue à la postérité son patronyme et ses armoiries, qui ornent toujours le portail d’entrée.

En 1835, il vend le Domaine à Jean Balvay, tombé amoureux de la demeure et des vignes. Homme de terroir et travailleur acharné, il donne un nouvel essor au Château Vitallis en le plongeant dans l’aventure viticole.

Près de deux siècles plus tard, l’héritage de Jean Balvay, transmis de génération en génération, est intact. La famille Dutron, descendante directe, habite toujours le Domaine et cultive les vignes avec la même ferveur et la même exigence.

Le Château Vitallis s’étend aujourd’hui sur 17 hectares de Chardonnay, au cœur de la Bourgogne et de la prestigieuse appellation Pouilly-Fuissé. D’un climat à l’autre, le terroir, le sol, l’altitude changent. Denis Dutron et son fils Maxime transcendent ces typicités pour créer des vins AOP riches et singuliers.

Une viticulture réfléchie

Un savoir-faire maîtrisé

Enracinées au cœur de l’exceptionnel terroir du Pouilly-Fuissé, les vignes du Château Vitallis bénéficient d’un emplacement idéal. Mais Denis et Maxime Dutron sont pleinement conscients que la qualité du climat ne suffit pas à façonner un grand vin.

C’est pourquoi leurs vignes sont patiemment choyées tout au long de l’année. Soucieux d’être le moins interventionniste possible, ils empruntent des techniques à la culture biologique, qu’ils adaptent aux besoins et aux spécificités de leurs terroirs.

Il y a 15 ans, Denis et Maxime ont été parmi les premiers viticulteurs de la région à opter pour l’enherbement des vignes. Parfait pour limiter l’érosion des coteaux, il crée une vie microbienne intense, propice à la richesse des sols, et donc à celle des vins.

Pour désherber et réduire l’usage des pesticides, ils recourent de plus en plus au labour. Effectué en surface, il aère le sol sans abîmer les racines ni perturber l’écosystème souterrain.

Les deux viticulteurs observent méticuleusement l’évolution des maturités pour déterminer le moment idéal pour la vendange, une décision cruciale qui influera sur la qualité des vins à venir.

Après la récolte, la vinification s’effectue en fût ou en cuve, en fonction de la typicité du vin et du caractère que Denis et Maxime souhaitent lui apporter.

La fermentation alcoolique s’effectue ensuite naturellement, avec levures indigènes. Le Château Vitallis privilégie ce processus long et naturel qui conférera au vin plus de complexité. La fermentation malolactique s’enclenche aussi d’elle-même, sans ajout de bactéries.

Le vin est ensuite mis en bouteille au Domaine et stocké dans un environnement climatisé, garantissant un mûrissement parfait jusqu’à l’expédition.